Devenir Médecin | Prépa n°1

L'excellence depuis 1982 - MAJOR 2015 2016, 2017 ET 2018 - Institut CERTIFIÉ - Préparation concours PACES - Prépa annuelle en présentiel - Stages intensifs - Paris, Lyon, Toulouse, Bordeaux, Lille, Marseille, Nice...

Prépa concours PACES (Médecine). Paces 0, encadrement en P1 Paris, Toulouse, Lyon, Bordeaux, Lille, Marseille, Nice : l'excellencePrépa concours PACES (Médecine). Paces 0, encadrement en P1 Paris, Toulouse, Lyon, Bordeaux, Lille, Marseille, Nice : l'excellence

Nos anciens élèves témoignent

Ils contribuent à la belle réussite de l'Institut

PACES : choisir sa faculté de médecine parisienne

Comment se déroulent les affectations ?

La procédure d’admission en Première Année Commune aux Études de Santé se fait via la procédure Parcoursup sur laquelle le vœu PACES Ile-de-France doit être renseigné et les Facultés sélectionnées. Les affectations sont ensuite faites à partir d'un classement de priorité, établi par les Facultés, sur la base d'un nombre total de places dans l'ensemble des Facultés suffisant pour satisfaire toutes les demandes. La procédure d'affectation est lente et peut s'étaler sur deux mois. La grande majorité des étudiants obtiennent au final leur vœu préférentiel, les choix des étudiants se répartissant de manière assez homogène entre toutes les Facultés.

Y a-t-il des différences entre les procédures des universités ?

En Terminale, le programme du baccalauréat est national. En Première Année Commune aux Études de Santé, même s’il existe un programme officiel, ce sont les enseignants de chaque Faculté qui orientent l’esprit du concours etproposent des sujets en fonction du cours qu’ils ont dispensé. Ces épreuves sont différentes et spécifiques d’une Faculté à l’autre, sur le fond et la difficulté. La réforme de la PACES dite PACES « adaptée », adoptée par les Facultés Paris V Descartes, Paris VI Pierre & Marie Curie et Paris VII Diderot, engendre des changements majeurs dès la rentrée prochaine. Le redoublement est supprimé et une épreuve orale départage les étudiants admissibles (20 à 30% des étudiants aux alentours du numerus clausus). Selon les Facultés, deux enseignements (UE préparation du projet professionnel et une formation à l’oral) sont ainsi intégrés au programme de PACES.

Certaines universités sont-elles plus "faciles" que d'autres ?

Il importe de garder en mémoire qu’il s’agit d’un concours : le classement par rapport aux autres candidats prime sur les notes obtenues. Ainsi, une épreuve réputée facile le sera pour tous les étudiants, il faudra souvent obtenir 16 sur 20 pour être classé, alors que pour une épreuve réputée plus difficile, une note de 12 sur 20 suffira. Il est donc erroné de penser que parce qu’une épreuve est plus facile dans une Faculté, les chances de réussite augmentent. Elles sont les mêmes que pour une épreuve difficile, il faudra travailler tout autant pour être meilleur que les autres candidats

Quelles sont les caractéristiques des universités parisiennes ?

Pour l’Université Paris V Descartes (Necker - Cochin), les épreuves ont la réputation d’être difficiles. Cela est dû au fait qu’elles ont une orientation très scientifique. Les Universités Paris VI Pierre & Marie Curie (Pitié -St-Antoine) et Paris VII Diderot (Bichat - Lariboisière) ont un enseignement à l’interface des disciplines scientifiques et médicales. La difficulté moyenne des deux Facultés est comparable. Les étudiants de ces trois Facultés, non admis au concours de PACES après une unique année, ont la possibilité d’accéder à un parcours AlterPACES. Les Universités Paris-Sud XI (Châtenay - Orsay) et Versailles Saint-Quentin requièrent un profil scientifique avec des épreuves de physique et biophysique sélectives et une épreuve de SSH (Santé, Société, Humanité) qui l’est moins. Pour l’Université Paris-Est XII (Créteil - Torcy), la principale difficulté est liée à la nécessité d’assimiler et de mémoriser des cours très volumineux. Pour l’Université Paris-Nord XIII (Bobigny), les matières enseignées sont orientées vers les sciences biologiques, médicales et humaines.

Les chiffres des facultés parisiennes

Numérus clausus Médecine Odontologie Pharmacie Maïeutique Kinesithérapie
Paris V Descartes 351/1995 43/959 114/1022 31/650 72/1995
Paris VI Pierre et Marie Curie 323/2127 36/879 115/1527 30/650 131/946
Paris VII Diderot 337/1836 42/750 105/987 27/498 37/1836
Versailles Saint-Quentin 145/743 13/167 42/445 18/154 68/743
Paris-Sud XI Châtenay-Orsay 150/606 14/406 50/448 11/302 79/606
Paris-Est XII Creteil-Torcy 175/960 16/524 56/686 10/374 51/657
Paris-Nord XIII Bobigny 153/864 16/348 44/462 10/292 8/864

Actus et articles récents

Haut de page